Le Bois


J’ai la chance de travailler cette matière noble et vivante qu’est le Bois… C’est la matière première, un composant essentiel dans les qualités acoustiques et la stabilité de l’instrument. Mais c’est aussi une ressource naturelle qui est surexploitée ; Et la disparition de certaines essences semble inéluctable si les pratiques ne changent pas…

Face à ce constat, ma démarche dans la constitution de mon stock est d’être le plus efficient et raisonnable possible. De la même manière, je cherche toujours à travailler dans une optique d’économie et de rationalisation, afin d’avoir le moins de perte possible. Je conserve au maximum les chutes, afin de pouvoir les utiliser, sur du placage, des filets, de l’ornementation…

Le privilège de travailler le bois, le devoir d’une consommation raisonnable…

Bien évidemment je choisis et sélectionne les essences connues pour leurs qualités de résonance, de conduction, de stabilité, et en fonction de l’utilisation que j’en ferai. Il est essentiel d’avoir une vision globale de l’instrument à fabriquer ; Choisir chaque pièce en amont est une étape cruciale, et influence directement le résultat final.

L’essentiel de mes fournisseurs sont des professionnels, qui délivrent des certificats pour les bois exotiques. Pour ceux-ci je privilégie la norme FSC, (Forest Stewardship Council – Conseil de Soutien de la Forêt) qui est un label environnemental, dont le but est d’assurer que la production de bois ou d’un produit à base de bois respecte les procédures garantissant la gestion durable des forêts. À savoir également que la plupart d’entre eux sont soumis à la réglementation CITES (Convention on International Trade of Endangered Species), ce qui peut rendre compliqué la vente à l’étranger d’instruments fabriqués avec ces essences. C’est pourquoi, dans la mesure du possible, j’essaie de travailler avec des essences locales, mais je ne m’y limite pas… En effet chaque essence possède ses caractéristiques en matière de résonance acoustique, de densité ou de stabilité : L’essentiel est de trouver une cohérence dans le projet, tant au niveau des attentes fonctionnelles qu’esthétiques.


Vous trouverez ci-dessous quelques exemples d’essences qui constituent mon stock :

Épicéa Européen (Picéa Abies)

Épicéa Engelmann (Picéa Engelmannii)

Épicéa Sitka (Picéa Sitchensis)

Épicéa Adirondack (Picéa Rubens)

Ébène Exotique Crelicam (Diospyros Crassiflora Hiern)

Ébène Vert (Diospyros Ebonasea)

Acajou du Honduras (Swietenia Macrophylla)

Noyer Européen (Juglans Regia)

Érable Ondé (Acer Pseudoplatanus)

Manguier (Mangifera Indica)

Palissandre Indien (Dalbergia Latifolia)

Palissandre de Madagascar (Dalbergia Baronii)

Érable Americain « Spalted » (Acer Pseudoplatanus)

Wengé (Millettia Laurentii)

Cèdre du Brésil (Cedrela Odorata)

%d blogueurs aiment cette page :